Lorient : photos et illustrations

Merci à la Ville de Lorient pour l'autorisation de diffusion des présentes photos qui proviennent du fond "Crolard"
(autorisation écrite du 26 septembre 2002)

Sauf photo de Lorient vu du ciel propriété de Lorientplus.com

Ces photos, de la "Collection Archives Municipales", ne peuvent être ni copiées ni diffusées sous quelque forme que ce soit sans autorisation délivrée par les Archives Municipales.

Nous regrettons par ailleurs le refus de diffusion de quelques photos de Monsieur Gaby LE CAM (courrier recommandé du 27 septembre 2002)

L'Abbé Cohalan recteur de l'église St Louis de1721 à 1761

Armoirie de Lorient 20/05/1744

Le port entre la tour de la découverte et la machine à mâter. Réalisée en 1776 par Jean-François Cassas. Création d'un corps de dragons nationaux à Lorient le 17 juillet 1789

Jean-Baptiste Chaigneau 1769-1832 grand mandarin de Cochinchine. Le prince Cahn, peinture de Maupérin (1787) Vue du pont St Christophe depuis la rive de Lanester, dessinée par Félix Benoist et éditée par Charpentier à Nantes. Marie Dorval, gravure de Vigneron en 1829

Place Bisson avec la statue décrite par Stendhal et réprésentée par Asselineau vers 1850 La "POMONE", première frégate à hélice de la marine qui fût des débuts difficiles devant Lorient le 20/08/1846 en entrant piteusement en remorque de l'«Eldorado» La "GLOIRE", frégate cuirassée lancée en 1859 atteignait 13.5 noeuds, avec sa machine à vapeur de 900 chevaux.Son créateur, Stanislas-Charles-Henri Dupuy de Lôme étit un général touche-à-tout. Outre les construction de bateaux, il s'intéressait aux dirigeables et aux sous-marin.

Septembre 1862, le premier train entre en gare de Lorient. Le franchissement du Scorf sur le viaduc a fait l'objet d'âpres et longues négociation entre la compagnie Paris-Orléan, la Marine et le génie militaire. Edma la soeur de Berthe Morisot, Berthe retouchera les mains et les festons de la robe, sur les conseils de Manets. Les "Bains bois" de Keroman, photographiés vers 1905 par M. Crolard

Le Grand Hôtel de Bretagne était situé au 10 rue Victor-Massé. Il comprenait un restaurant et disposait de salles de bain, ainsi qu'une voiture de louage à deux cheveaux comme celle de la photo, une excursion au Pouldu coûtait 15 à 20 FRF + 50 centimes pour le bac. Paul Ricoeur, enseignant au lycée Dupuy-de-Lôme et collaborateur au journal "le rappel du Morbihan" La date de cette photo du fonds Crolard n'est pas précisée (environs 1906).On y voit des troupes rassemblées sur la place d'armes, dans l'attente d'une intervention de maintien de l'ordre, comme celle demandée par le maire pour la venue de Louise Michel. La "méthode Hébert" expérimentée auprès des enfants de la région lorientaise.

Les fusillier marins font la popote entre deux assauts. La brigade Ronarc'h a été sacrifiée pour stopper l'avance allemande dans les Flandres. L'une des premières équipes de Football-club de Lorient, à la fin des années vingt. A gauche, le président fondateur du FCL, Joseph Cuissard. Au fond du Grand Bassin de Keroman, des pêcheurs chargent des caisses de glace, sans doute en 1943; en arrière plan, la construction de la base de sous-marins est déjà bien avancée.

La petite base du Scorff en 1941 Rue du Morbihan: le magasin de broderies bretonnes et la « Teinturerie de Lyon » Lamprière Rue Française: Le cinéma Rex Cours de la Bôve: Boulangerie-Pâtisserie Kerhouant.

Les chaussures André, rue des Fontaines. Le choeur de l'église St Anne d'Arvor. St Louis vu depuis la terrasse des Ets La Nabec. La gare de chemin de fer. La poste, rue Poissonnière.

"La Banane" en cours de construction: elle tourne le dos à l'arsenal et s'ouvre sur la ville. Le chalutier "Paris-Bretagne" lors de sa sortie inaugurale, le 27 mars 1962, au large de Groix. Le premier pêche arrière lorientais était plein de défauts. Il a ouvert néanmoins la voie à une nouvelle technique de pêche.