Lorient de sa naissance à aujourd'hui
Avant la ville

______L'histoire du territoire, que forme les actuelles communes du Pays de Lorient, commence en 8000 av. J.-C. Le territoire est peuplé dès le paléolithique de rares chasseurs qui poursuivent mammouths et cerfs. Au IVe siècle av. J.-C., les Vénètes, une des nombreuses peuplades indo-européennes comme les Celtes, occupent une bonne partie de l'actuel département du Morbihan dont le territoire du Pays de Lorient. Conquérir cette partie de la Gaule est important pour César, non seulement pour des raisons de prestige, mais aussi pour faciliter sa conquête ultérieure de la Grande-Bretagne. Au Ve siècle, les Bretons (autre peuple celte), chassés des îles britanniques par les Saxons et les Normands, débarquent sur le territoire du Pays de Lorient comme dans toute l'Armorique (ancien nom de la Bretagne). Celle-ci va prendre la langue de ses envahisseurs : qui sera le breton. Plus tard, la civilisation continentale de l'Europe franque est vite interrompue par les invasions normandes. Le territoire de Lorient n'y échappe pas et le territoire de l'actuelle commune de Guidel est pillé. Les normands sont chassés par Alain Barbe-Torte qui, fort de ses victoires, s'impose comme duc en 938. La Bretagne entre ainsi de plain-pied dans le système féodal d'où Nantes en est la capitale.

Les armoiries de Lorient 20/05/1744
Naissance d'une ville

_____L'Orient (Lorient aujourd'hui) naît en 1666 lorsque la compagnie des indes achète des terrains au Faouëdic alors en Ploemeur. Le 31 août, elle implante ses chantiers de construction navale. En 1684, la première compagnie est au bord de la faillite. L'arrivée de la Marine Royale permet à Lorient de se maintenir et devient en trente ans une base militaire importante. Les trente années qui commencent en 1735 marquent une ère de prospérité sans équivalent. Elle rivalise alors avec les plus grands ports du monde. Dès 1827, la machine à vapeur fait son apparition dans les ateliers de l'arsenal. Une forge est installée en 1872 : cette année-là, Lorient compte 34 600 habitants : une ville industrielle est née, qui connaît une forte urbanisation (création des faubourgs). Le 17 juillet 1927, Lorient concrétise sa diversification économique, avec la pêche industrielle. En 1922 le chantier du port de Keroman débute

Légende images : Colonne gauche de haut en bas

1. Blason de la Compagnie des Indes

2. Le port entre la tour de la découverte et la machine à mâter. Réalisée en 1776 par Jean-François Cassas

3. Création d'un corps de dragons nationaux à Lorient le 17 juillet 1789.

1. La "POMONE", première frégate à hélice de la marine qui fût des débuts difficiles devant Lorient le 20/08/1846 en entrant piteusement en remorque de l'«Eldorado»

2. Au fond du Grand Bassin de Keroman, des pêcheurs chargent des caisses de glace, sans doute en 1943; en arrière plan, la construction de la base de sous-marins est déjà bien avancée.

Le chaos de 1943

____4 000 tonnes de bombes s'abattent sur Lorient entre le 15 janvier et le 17 février 1943. La ville paye au prix fort sa position stratégique. En 33 jours, Lorient a reçu 60 000 bombes incendiaires et 500 bombes explosives. 3500 immeubles sur 5000 sont anéantis. L'objectif n'est que partiellement atteint : les bunkers de Keroman restent intacts. En août 1944, la France est en partie libérée mais dans la région lorientaise les allemands continuent à se battre et forment un réseau défensif qu'on appellera "la poche" de Lorient. Cette poche comprend vingt-cinq communes de la rivière de La Laïta à la presqu'île de Quiberon. Elle est puissamment défendue par plus de 26 000 hommes appuyés sur 400 ouvrages fortifiés. Le 27 août, le général américain Wood ne peut s'emparer de la base et malgré une offensive en novembre-décembre sur le Pont-Lorois (commune de Plouhinec) qui coupe la poche en deux, il faut attendre le 10 mai 1945 pour que la reddition ait lieu à Caudan, près de Lorient.

__________

La petite base du Scorff en 1941

 

Photos de de gauche à droite :

1. Rue du Morbihan (actuelle rue Maréchal Foch): le magasin de broderies bretonnes et la « Teinturerie de Lyon » Lamprière

2. Cours de la Bôve: Boulangerie-Pâtisserie Kerhouant.

3. Eglise St Louis vue depuis la terrasse des Ets La Nabec.

La reconstruction à nos jours

à____Après la seconde guerre mondiale, le tourisme côtier s'y développe, Lorient s'étant agrandie de l'ex-commune de Keryado en 1947. Il faudra plus de vingt ans pour reconstruire : Lorient a été détruite à 80%. Dès 1945, plusieurs dizaines d'architectes sont chargés de donner à Lorient un nouveau visage. En cinquante ans une ville naît. Depuis 1991, un programme de coloration des façades harmonise couleurs et matériaux. L'avenir passe par la reconversion de l'Enclos du Port, qui va permettre à la ville de reconquérir les berges du Scorff. Au total, le Pays de Lorient a gardé de son histoire une part de son mystère, tandis que l'évolution contemporaine se caractérise par l'essor de Lorient (120 000 habitants dans le cadre de la communauté d'agglomération du Pays de Lorient), avec son port moderne, en difficulté à la fin du siècle dernier. Dans cette même période, le retrait de la marine ne sera que partiellement compensé par une dynamique commerciale. Notons aussi l'importance du Festival Interceltique qui attira 600.000 personnes en 2002 pendant onze jours, un record. Aujourd'hui, en termes de population, Lorient est la troisième agglomération de la Bretagne administrative, derrière Rennes et Brest.

1965 "La Banane" en cours de construction: elle tourne le dos à l'arsenal et s'ouvre sur la ville.
Le chalutier "Paris-Bretagne" lors de sa sortie inaugurale, le 27 mars 1962, au large de Groix. Le premier pêche arrière lorientais était plein de défauts. Il a ouvert néanmoins la voie à une nouvelle technique de pêche.
photo : Lorient2005©Lorienplus.com

Merci à la Ville de Lorient pour l'autorisation de diffusion des présentes photos qui proviennent du fond "Crolard"
(autorisation écrite du 26 septembre 2002)

Sauf photo de Lorient vu du ciel propriété de Lorientplus.com

Ces photos, de la "Collection Archives Municipales", ne peuvent être ni copiées ni diffusées sous quelque forme que ce soit sans autorisation délivrée par les Archives Municipales.

Nous regrettons par ailleurs le refus de diffusion de quelques photos de Monsieur Gaby LE CAM (courrier recommandé du 27 septembre 2002)

SOMMAIRE

Avant la ville
La naissance d'une ville
Le chaos en 1943
La reconstruction à nos jours
Photos et illustrations sur Lorient